Archive pour juin 2010

L’attrape-coeurs

Lundi 28 juin 2010

“J’ai dit : “Tu sais ce que je voudrais être ? Tu sais ce que je voudrais être si on me laissait choisir, bordel ?” – “Quoi ? Dis pas de gros mots”. – “Tu connais la chanson “Si un coeur attrape un coeur qui vient à travers les seigles” ? Je voudrais…  - “C’est : “Si un corps rencontre un corps qui vient à travers les seigles”. C’est un poème de Robert Burns.” (…) – “Là j’ai dit : Je croyais que c’était “Si un coeur attrape un coeur”. Bon. Je me représente tous ces petits mômes qui jouent à je ne sais quoi dans le grand champ de seigle et tout. Des milliers de petits mômes et personne avec eux, je veux dire pas de grandes personnes – rien que moi. Et moi je suis planté au bord d’une saleté de falaise. Ce que j’ai à faire c’est attraper les mômes s’ils s’approchent trop près du bord. Je veux dire s’ils courent sans regarder où ils vont, moi je rapplique et je les attrape. C’est ce que je ferais toute la journée. Je serais juste l’attrape-coeurs et tout. D’accord c’est dingue, mais c’est vraiment ce que je voudrais être. Seulement ça. D’accord, c’est dingue.”

J.D. Salinger – “L’attrape-coeurs”

- Tous droits réservés -

- Tous droits réservés -

Love Peacock

Samedi 26 juin 2010

“The briefest part of life’s uncertain day,

Youth’s lovely blossom, hastes to swift decay :

While love, wine, song, enhance our gayest mood

Old age creeps on, nor thought, nor understood.” ( Thomas Love Peacock )

- Tous droits réservés -

- Tous droits réservés -

Vouivouivoui

Jeudi 24 juin 2010

Les yeux en forme de soucoupe volante, le mosquito atterrit violemment sur sa tablette graphique. Bilan : Oeil type “technicolor” et système nerveux en mode bouillabaisse. Marx Ernst  mettait de la poésie dans ses collages surréalistes, ici il s’agit plutôt de euh… pétillant à la framboise ? Et quand je vous dis qu’il y a 5 compositions qui suivent… voui, voui, et pour un client mais vouivouivoui. Et là, je reprends mon étendard made in Pierre Dac : “Si la matière grise était plus rose, le monde aurait moins les idées noires” ! vouivouivoui :)

cine-pause1

Ciné prend la Pause

Mardi 22 juin 2010

Ciné Pause fête ses 2o printemps et donne un nouveau souffle à son site internet. Les nouvelles icônes sont validées – quelques unes prennent la pose dans l’Oeil – et il reste encore du fard à joues et des paillettes à rajouter afin que le p’tit bijou interactif soit fin prêt. A suivre donc et c’est ici ! : http://www.cinepause.org/

cine-pause

Cwoco

Lundi 21 juin 2010

Cwoco n’a pas chaud et part se réfugier avec ses compères dans un endroit plus rigolo : un faire-part tout douillet pour accueillir un nouveau-né. Rendez-vous en Août pour voir la création en entier ! haha…

croco

First Time

Mardi 15 juin 2010

Nadine Verjat nous embarque dans son univers. “Instants” choisis, instants suspendus, instants en mouvements, instants poétiques, morceaux de choix. Elle vous offre, du 18 Juin au 14 Juillet au P’tit Atelier à Cluny, ses impressions photographiques faites de voyages, de rêves, d’interrogations, d’exclamations et de pensées vagabondes. Nadine nous ouvre, pour la première fois, son monde imagé ; prenons soin de son regard, il en faut vraiment l’oeil… dans le viseur de sa vie. A bientôt, vous êtes les bienvenu(e)s !

petite1 ok

Logo o o o

Vendredi 11 juin 2010

Tan tannnn : this is the end. On traficote, on tarabistouille, on défrise, on fait d’la place, on enlève les bigoudis et, à la fin, on obtient une figure de style. Bientôt en ligne leur site internet… Bon vent Anne Berthelin et Jean-Luc Bazin ! http://www.accofora.com/fr

accofora-sous-titre-2

C’est ma première kougloff party…

Jeudi 10 juin 2010

Ouais Ouais : l’esprit du kougloff est en moiiiiii !  u_u  Voilà, une p’tite alsacienne qui s’en va rejoindre la créa du P’tit Salon de Mauriac. Eh voui, cette région de l’Est est à l’honneur, ça va swinguer dans la choucroute !

alsacienne

Mardin on the road

Mardi 8 juin 2010

L’air est doux, je m’assoie sur le parapet qui a gardé les chauds rayons du soleil. Là-haut s’entrecroisent martinets, hirondelles, cerfs-volants multicolores et vocalises du muezzin. Je suis de ma main les motifs entrelacés. Le minaret devient orangé. Mon regard se perd face à cette poésie vivante. C’est l’heure pour la plaine syrienne de revêtir sa lumière d’ouest.

 - Tous droits réservés -

- Tous droits réservés -

Come Back

Mardi 1 juin 2010

Le retour de retour… Plus d’un mois loin et toujours l’envie de repartir, si si. Les matriochkas tatouées m’ont suivies de monts en vallées, de fleuves en rives asséchées, une tribu à dépoussiérer du grenier de mon esprit. Une vient vous voir, 12 z’autres suivront.

Vallée des pigeons. Soleil de plomb, ciel d’un bleu immaculé, traversées des vallées aux pics parfois acérés. Nuages… de poussière, poussière millénaire foulée, pieds dans le ruisseau, pieds dans la terre, yeux aux sommets, argile fragile dans le creux de mes mains. Le pigeon tatoué rejoint sa niche, je ferme les yeux, éblouie ;  le voyage me perd toujours un peu et pourtant je pense à vous.

La récré de Fanette -Tous droits réservés -

La récré de Fanette -Tous droits réservés -