Archive pour novembre 2010

Pipelette à histoires…

Mardi 30 novembre 2010

… ou les Contes fabuleux de Christèle Pimenta. J’ai eu le bonheur d’illustrer le chouette coffret à histoires de la Compagnie du 13.10 ( contact : compagniedu1310@gmail.com ) créé par Marie-Claude Prolonge et Christèle. Une belle aventure pleine de couleurs et d’émotions, un régal pour nos oreilles, un délice pour nos p’tits yeux, bref, de quoi nous réchauffer l’esprit pour cet hiver ! Ici, je ne vous montre qu’un côté de l’histoire… à vous d’aller découvrir l’autre !

P'tit Atelier Graphique - Tous droits réservés -

P'tit Atelier Graphique - Tous droits réservés -

P'tit Atelier Graphique - Tous droits réservés -

P'tit Atelier Graphique - Tous droits réservés -

P'tit Atelier Graphique - Tous droits réservés -

P'tit Atelier Graphique - Tous droits réservés -

Le P'tit Atelier Graphique - Tous droits réservés -

Le P'tit Atelier Graphique - Tous droits réservés -

Le P'tit Atelier Graphique - Tous droits réservés -

Le P'tit Atelier Graphique - Tous droits réservés -

Le P'tit Atelier Graphique - Tous droits réservés -

Le P'tit Atelier Graphique - Tous droits réservés -

Le P'tit Atelier Graphique - Tous droits réservés -

Le P'tit Atelier Graphique - Tous droits réservés -

Le P'tit Atelier Graphique - Tous droits réservés -

Le P'tit Atelier Graphique - Tous droits réservés -

Art T.

Jeudi 25 novembre 2010

Création d’une identité graphique et illustrée pour une art-thérapeute douée et enthousiaste : Bienvenue Claire !

poupee-art-tbrochure-abrochure-b

Petite

Jeudi 4 novembre 2010

Petite, je restais des heures immobile. Petite, j’écoutais parler les grands, tinter leurs verres et saucer leurs plats. Petite, j’observais des scènes de vie qui me semblaient gargantuesques. Petite, je regardais autour pour lâcher mon ancre et faire décoller mon esprit. Là, je voyais les cadres : des cadres qui entouraient des images. Petite, je plongeais dans ces portraits. Si je me concentrais suffisamment, ils arrivaient à me dire des tas de choses. Petite, j’avais une grande imagination, elle était ma porte de sortie vers l’extraordinaire. Dans ces photographies, il y avait tout à ressentir. Petite, je m’envolais en regardant des images, je leur imaginais une vie absolument sensationnelle où l’un pouvait enfin rencontrer l’autre dans un contexte tout à fait…palpitant : une belle île flottante, un énorme nuage en mousse, un immense avion-navire. Petite, j’avais ce goût de ne jamais garder l’ennui en bouche et de foncer dans les images, avide de nouvelles rencontres.

-Tous droits réservés-

-Tous droits réservés-