Archive pour octobre 2013

Pour une alouette

Jeudi 31 octobre 2013

Une histoire pleine suspense, de rire, de fantaisie, une histoire qui te mettra le bec en terre et la patte au vent, une histoire pétillante, une histoire sur le mélange des genres et l’importance de la tolérance. Vas-y, écrit ton aventure miss Alouette K.

Acinonyx elephantus

Mardi 15 octobre 2013

J’écoute. Seule, plus sensible aux alentours, j’arrive à percevoir d’autres sons, de nouvelles variations de lumière, une perception différente de l’univers, qui m’apaise. L’animal est tout contre moi à ce moment là. Cette animalité nécessaire, cette écoute instinctive, cette rage, cette douceur, cette méfiance, cette confiance. Tout à la fois. Souvent, je rugis. De différentes manières. L’animal progresse et dans ton regard je me jette.

agnes obel

L’effet Girafesis Antilopium

Mercredi 9 octobre 2013

J’écoute. Mon coeur vibre au rythme des sons et de pulsations musicales. Les formes apparaissent, je gribouille, je m’affole, je pète mes mines. Explosion.

Je suis mieux ici, avec ma Girafesis. Parce que, sinon, sur les ondes, fin du rythme, fin des pulsations. Juste une répétition de nouvelles : injustes, aberrantes, tristes. Et si, avec mon spécimen, on allait encore péter des mines et faire des gribouillis tout partout ? histoire de transformer un politicien en chapon avant de l’avaler tout cru ou une fausse blonde en moustache brune, bien brune, pour la raser de trop près.

Be Grroaarrr

Samedi 5 octobre 2013

Sur une musique des grands espaces, tu avances avec cette force paisible. Tu regardes intensément chaque mouvement de vie, végétale, animale. Hors norme, tu prends ta place dans cet univers de travers. De traverse. Tu avances en soulevant ton lot de poussière qui rejoindra le cosmos. Tôt ou tard. Tu me rassures, je rejoins ainsi ta sauvagerie.

Be creative

Mardi 1 octobre 2013

En ce moment, il y a des moments où je lâche, où je me perds, où le temps n’a plus de texture, de matière. Puis je me rattrape, à un sourire, à des mots, à un paysage. Il est temps. Temps de prendre à pleines pattes ces images qui peuplent mon petit crâne, temps de les porter vers l’horizon comme temps d’écarter mes ailes : it’s time to… be creative.