Farallon Islands

La découverte de Farallon islands (The Lightkeepers en anglais) commence par une belle rencontre, celle d’une traductrice passionnée et passionnante, Céline Leroy. Elle venait de finir une traduction et était tombée en amour de cette histoire, de la puissance narrative de cette auteure américaine Abby Geni. Bref, de quoi avoir donné envie à Céline de faire découvrir cet univers qui lui avait fait penser à une ses autres auteures fétiches, Laura Kasischke. J’ai eu l’immense joie, et honneur, d’avoir le manuscrit tout chaudement traduit dans les mains et d’avoir été happée par ces îles du Pacifique, revêches et mystérieuses. Manque plus que de les avoir toutes deux à Étonnants Voyageurs 2017 et ce serait absolument parfait pour clore cette chouette histoire, hein dis Actes Sud, veux-tu bien?:) Plongeons donc…

Miranda, cheveux en bataille et regard étincelant de curiosité, débarque sur l’archipel sauvage des îles Farallon, à une quarantaine de kilomètres au large de San Francisco. Ces îles protégées sont une réserve naturelle d’oiseaux, phoques, otaries, requins blancs et autres spécimens du monde sauvage maritime. Des roches grises et acérées entourent ces îlots où quelques scientifiques vivent, observateurs de ces espèces… et de leurs congénères. Ils sont adoptés, ici-bas, par cette terre-mère à la fois belle et dangereuse. Abby Geni, traduite donc par la talentueuse Céline Leroy, va vous prendre dans ses filets de jeune écrivaine pleine de talent. Avec un style vif, une écriture concise et descriptive, Geni vous transporte avec ses personnages sur cet archipel battu par les flots, construit par de multiples légendes, parfois englouti par la brume. Notre héroïne vient sur Farallon en résidence, pour y observer, en tant que photographe naturaliste, les multiples espèces qui peuplent cette terre captivante. Miranda est, comme toutes et tous sur cette île, un être solitaire cachant des secrets, dans un environnement qui l’est tout autant : “œil pour œil et dent pour dent” pourrais-je vous dire… et vous comprendrez pourquoi les ami(e)s, suspense, suspense ;) . Il y a ici toute la trame classique d’un roman noir: un site isolé, un petit groupe de personnes socialement détachées du monde, des morts accidentelles… ou non, des découvertes stupéfiantes et de l’action. Mais, c’est aussi beaucoup plus que cela: Farallon Islands est un roman qui subjugue, littéralement, à travers les thèmes de la nature sauvage, de la perte, de l’illusion et de la résilience. Abby Geni nous propose une histoire intense et pourtant lumineuse. J’ai juste envie de vous conseiller d’y aller tout de go, sans rien attendre, à part le fait d’être transportée à l’autre bout du monde, hors des sentiers battus. C’est énergique, effrayant, dépaysant ce huit-clos pourtant ouvert aux quatre vents. C’est sauvage, vertigineux et passionnant ce roman sombre qui fait pourtant une part belle à la tendresse humaine. Oui, c’est étonnant, oui il faut lire cette aventure hors norme, et oui vous aurez envie de dégommer quelques goélands à la fin de l’histoire. Pour finir, embarquez pour les Farallon islands, c’est une découverte littéraire incroyable et donc un coup de cœur indéniable. Merci Abby, merci Céline, what a wonderful job you did girls!

Parution de Farallon islands chez Actes Sud le 07/06/2017.

Laisser une réponse